Emballages du e-commerce : freins, leviers et solutions pour faciliter le tri et la réutilisation

#économie circulaire#geste de tri
Avec +8,5% de croissance globale et +32% de produits vendus en un an, le secteur du e-commerce connaît un vrai boom. Colis en carton, enveloppes en plastique, éléments de calage… les emballages de ce mode de consommation sont en augmentation. Pour réduire leur impact sur l’environnement, Citeo et son partenaire la FEVAD, Fédération du e-commerce et de la vente à distance, ont mené avec l’institut Ipsos et la société Hact, un travail complet d’étude et de design thinking. Objectif : trouver des solutions qui facilitent le réemploi, le tri, et le recyclage des emballages du e-commerce, en phase avec les attentes des consommateurs. Voici les principaux enseignements et innovations partagés le 18 février dernier lors d’un rendez-vous 100% digital qui a réuni près de 500 participants.

Une méthodologie 360° pour comprendre le geste de tri et inventer les meilleures solutions

Comment s’y prendre pour adresser un sujet aussi vaste et récent que celui du e-commerce et de ses emballages ?
Citeo et ses partenaires ont opté pour une approche terrain objective, documentée et concrète pour :

  • Établir un état des lieux des perceptions des emballages du e-commerce et des pratiques de tri des e-consommateurs.
  • Identifier des idées à différentes étapes de la vie de l’emballage pour faciliter la réutilisation, le geste de tri et le recyclage.

Voici les grandes étapes de la méthodologie choisie qui mêle recherche ethnographique et design thinking : 

  • Une étude qualitative in vivo auprès de 12 foyers ;
  • Une étude quantitative de cadrage auprès de 2 000 utilisateurs de sites e-commerce ;
  • Des sessions d’idéation ;
  • Une étude quantitative auprès de 1 000 utilisateurs de sites e-commerce pour évaluer les idées produites ;
  • 2 Sprints de prototypage de 3 jours chacun en FabLab intégrant des sessions de tests utilisateurs ;
  • Une étude quantitative on-line auprès de 1 005 personnes pour évaluer les 3 parcours utilisateurs retenus.

Quelles sont les perceptions et les pratiques de tri des e-consommateurs ?

La protection et les qualités environnementales en tête des attentes

  • 98 % des e-consommateurs attendent d’abord que l’emballage protège le produit;
  • 92 %, qu’il utilise la juste quantité de matière;
  • 89%, qu’il soit recyclable.

92% des e-consommateurs souhaitent des alternatives au plastique dans les emballages de e-commerce, mais attendent que ces alternatives offrent le même niveau de protection des produits.

L’ouverture du colis : point fort de d'attention... et d'émotion !

Moment très attendu par les e-acheteurs, l’ouverture du colis est le point critique au-delà duquel il est trop tard pour intéresser et mobiliser les e-consommateurs, notamment sur les consignes de tri.
Les contraintes perçues par les e-consommateurs avant ouverture sont plus facilement acceptées que celles post-ouverture (encombrement et rigidité des colis, effort physique pour les ouvrir ou les déplacer pour les amener au bac de tri… etc.).

Un geste de tri bien compris pour les cartons mais des doutes sur les consignes pour les emballages en plastique…

•    On constate 80% de bonnes réponses sur le geste de tri des éléments en papier et en carton contre 59% pour les enveloppes en plastique.
•    Plus de 20% ont des doutes sur le bon geste de tri pour les éléments de calage en plastique.

… et des pratiques qui ne facilitent ni la collecte ni le recyclage, malgré l’envie de bien faire

8% des e-consommateurs déclarent déposer des emballages en dehors du bac de tri, notamment les gros cartons. Si ce résultat est relativement faible, cette (mauvaise) pratique est très visuelle et visible de l’extérieur. Elle peut générer un effet d’entraînement et donc se banaliser. Conséquence pour les équipes de collecte : des conditions de travail rendues plus difficile.
Autre mauvaise pratique constatée, l’imbrication des éléments d’emballage de matériaux différents (carton + plastique par exemple). Elle aussi pose des difficultés en centre de tri où les emballages sont orientés vers les bonnes filières de recyclage. L’imbrication rend cette action beaucoup plus difficile.

Par ailleurs, moins d'1 e-acheteur sur 10 se rappelle avoir vu une consigne de tri sur l’emballage.
Pour autant, 50% d’entre eux considèrent le colis comme le meilleur support pour l’apposer, 43% citent le bac de tri ou dans le local poubelle, 34% évoquent l’envoi d’un SMS au moment de la livraison.

Les e-consommateurs plébiscitent la réutilisation 

  • 1/3 des interrogés réutilise ses emballages du e-commerce ;
  • 85% des sondés estiment qu’il est important qu’un emballage puisse être réutilisé, d’abord pour envoyer eux-mêmes leurs colis ou ranger leurs affaires.

3 parcours utilisateurs prototypés et testés pour se projeter sur des solutions opérationnelles

Que faire de ces riches enseignements ? Inventer des solutions concrètes pour faciliter le tri et la réutilisation !
Citeo et ses partenaires ont développé une soixantaine d’idées puis testées 19 d’entre elles auprès de 1 000 consommateurs. Cette phase d’idéation a permis d’identifier 5 leviers majeurs : 

  • Donner une consigne de tri personnalisée au moment de la livraison du colis (sms en particulier) pour profiter de l’attention forte du e-consommateur ;
  • Favoriser des emballages mono-matériaux (colis et éléments de calage) évitant les risques d’imbrication de matériaux différents ;
  • Doter les colis de systèmes d’ouverture faciles et propres, afin de favoriser leur réutilisation ainsi que leur mise à plat ; 
  • Faciliter la mise à plat des emballages (d’un seul geste !) pour favoriser le stockage pour réutilisation, et limiter l’imbrication ;
  • Proposer des espaces communs adaptés à la collecte des grands emballages et favorisant la réutilisation.

A la suite, 3 parcours utilisateurs ont été imaginés. Ils combinent plusieurs de ces leviers.

#1. Parcours Enveloppe wrap

Un emballage mono-matériau papier-carton ajusté et protégeant bien le produit, avec une ouverture facile.

Sa conception facilite la mise à plat et évite l’imbrication.

Les consignes de tri sont envoyées par sms en amont de la livraison et imprimées sur l’emballage.  

#2. Parcours Carton-languette

Un carton pour les produits volumineux avec une ouverture et une mise à plat facilitées.

Les consignes de tri sont communiquées à différentes étapes (commande, confirmation de la commande, livraison, réception de la facture). 

#3. Parcours Atelier du colis

Un espace adapté aux grands cartons pour limiter le stockage à domicile et la saturation des bacs de tri.

Le colis en carton est équipé d’une tirette qui facilite sa mise à plat. Ce mobilier permet de réutiliser les cartons.

Les consignes de tri sont envoyées par sms lors de la confirmation de la livraison du colis. 

L'appréciation des consommateurs sur les 3 parcours est très positive :

  • Entre 89% et 95% des interrogés adhèrent aux 3 parcours ;
  • Dans l’ensemble, les personnes interrogées ont compris leurs objectifs et consignes : entre 62% et 74% comprennent qu’il ne faut pas imbriquer les éléments avant de les jeter. 90% comprennent bien que l’ouverture et la mise à plat des colis sont facilitées ;
  • 60% des sondés estiment que l’Atelier du colis répond le mieux à l’ensemble des enjeux et 92% pensent qu’il est pratique pour la réutilisation de l’emballage.

Les prochaines étapes pourraient être de réaliser des expérimentations en situation réelle pour évaluer leurs conditions de mise en œuvre et permettre leur implémentation.

Revivez notre après-midi d'échanges

Pour partager les résultats de notre étude et échanger sur l'éco-conception des emballages du e-commerce, Citeo a organisé une après-midi d'échanges le 18 février dernier, avec plus de 400 participants. Retrouvez ci-dessous le replay intégral de cet événement.

Téléchargement de l'Etude sur les emballages du e-commerce

Complétez vos informations

Téléchargez la version de l'étude en anglais

#économie circulaire#geste de tri#études
Emballages du e-commerce : freins, leviers et solutions pour faciliter le tri et la réutilisation
Top